Interview Gaspajoe, “gourde et fière de l’être”

Cette semaine, nous sommes ravis de vous présenter Gaspajoe, notre partenaire sur les gourdes et lunch box en inox. Pourquoi ? Parce que nous avons fait le choix (assumé) de ne commercialiser que leurs produits sur ce segment en inox où nous voyons de plus en plus de marques, de couleurs, un peu comme s’il s’agissait d’une mode.

La marque Gaspajoe symbolise cette philosophie du zéro déchet : des matériaux durables et pas d’effet de mode qui entraînerait une sur-consommation inutile ! Ce qui ne signifie pas pour autant austère ou sans peps 🙂

Nous sommes d’autant plus ravis que nous vous présentons ce fournisseur sous forme d’interview ! Valérie, fondatrice de Gaspajoe, a accepté et pris le temps de répondre à nos questions : pas de langue de bois et une totale transparence ! Merci beaucoup Valérie.

 

Valérie Gaspajoe

1/ En quelques mots qui est Gaspajoe ?

Depuis 2010, Gaspajoe, marque française humaniste et engagée, milite contre le plastique à usage unique en concevant des gourdes, lunch boxes, pailles, et gobelets tout en INOX.

Des objets jusqu’au-boutistes, fiables et malins qui nous emportent vers l’essentiel et l’intemporel, au-delà des tendances éphémères et polluantes du marketing de sur-consommation.

 

2/ Le nom Gaspajoe a-t-il une signification ?

Pas vraiment c’est plus un jeu de mots avec Gaspacho, cette boisson fraiche, vitaminée et colorée qui nous ressemble 🙂

 

3/ Vous êtes une entreprise avec des valeurs et des convictions affichées et revendiquées. Pouvez-vous nous les expliquer ?

La première conviction c’est de proposer un produit qui soit irréprochable, en terme de matériaux. On ne propose que des gourdes et autres produits zéro déchet en inox, seul matériau à nos yeux qui puisse répondre à tous les critères exigeants que nous nous sommes fixés :

  • Sain, ne retient ni ne cultive les bactéries
  • Durable, durée de vie > 40 ans
  • Incassable
  • 100 % recyclable et recyclé
  • Composé de minéraux largement présents sur la croûte terrestre

Après le greenwashing, on veut faire la guerre au zerowastewashing ! Pour nous, hors de question d’aller tout droit vers l’aberration ultime : la surconsommation de produits zéro déchet. Alors ici, c’est clair : on est contre la fast-fashion de la gourde.

Nos gourdes sont SANS peinture de couverture, nous sommes la seule marque à faire cela. Nos décors sont majoritairement réalisés avec un procédé ultra écologique : la gravure laser. Tenue à vie, 0 ajout de matière pour le décor et recyclage des poussières de production.

Tous nos packs sont réellement recyclables, sans film plastique d’impression en couleur. Ils sont imprimés en monochrome, a minima, avec des encres écologiques, aucun sur-emballage, 0 plastique.

 

4/ Vos produits sont fabriqués en Chine. Pouvez-vous nous en dire plus sur la fabrication et votre politique RSE ?

Nous avons souhaité faire notre production en France il y a 11 ans. Les industriels qui aujourd’hui se sont mis à les produire sont les mêmes que ceux qui, à l’époque, nous ont ri au nez en considérant notre projet comme « fou » et « sans débouchés ».

Nous nous sommes alors tournés vers l’Asie que je connaissais bien pour y avoir travaillé pendant 4 ans. Nous avons trouvé des partenaires à l’écoute, prêts à réduire leurs minima, prêts à travailler des moules sur mesure, prêts à établir une vraie coopération sur le long terme.

Grâce à eux, la marque a vu le jour, a pu s’épanouir, grandir et évoluer. Ils ont été de vrais partenaires de notre développement, ont cru en nous et nous sommes très heureux de travailler avec des usines qui ont cet état d’esprit.

À nos côtés ils grandissent aussi, nous instaurons des cahiers des charges très exigeants, qui les poussent aussi à toujours aller plus loin dans la qualité et l’environnement. Une de nos usines a d’ailleurs installé des panneaux solaires et vise la passivité.

 

Panneaux solaires usine partenaire Gaspajoe 2 Panneaux solaires usine partenaire Gaspajoe 3 Panneaux solaires usines partenaires Gaspajoe

 

Nos usines sont toutes certifiées par les labels internationaux BSCI et Sedex.

Nos tissus sont en coton bio certifiés GOTS et sont imprimés avec des encres écologiques.

Les seuls accessoires vendus sont des accessoires vraiment utiles, sans aucun superflu.

Nos gourdes sont réalisées sans aucun revêtement et nous avons été la première marque aussi à pousser le 100% inox avec des bouchons TOUT INOX, sans aucune partie plastique, hors bien sûr le joint en silicone impératif pour une bonne étanchéité.

En France, nous utilisons l’énergie verte pour nos bureaux.

Nous expédions toutes nos marchandises par bateau, solution la moins impactante et la plus lente dans l’acheminement.

 

5/ Un jeune concurrent sur le marché des gourdes a semble-t-il trouvé une solution pour produire une gourde en inox en France à partir d’inox européen. Envisagez-vous de relocaliser votre production ?

Actuellement, nous travaillons avec plusieurs acteurs français pour la marque. Pour le transport, pour le stockage, pour le transport (100% compensé), pour les gravures laser etc… Une grande partie de la valeur du produit est liée à la France.

Nous avons maintenant établi une relation de confiance et de qualité avec nos usines en Asie qui nous ont soutenus, qui s’investissent dans la protection de l’environnement, qui sont certifiées également.  Il me semble que cette relation a un sens. Je pense que nos valeurs sont aussi de promouvoir et soutenir un partenaire qui a permis à la marque d’exister et qui nous donne entière satisfaction.

À ce jour, nous n’avons pas prévu de relocalisation plus ou moins partielle en France (car il faudrait aussi avoir de l’inox français pour garder une bonne cohérence), auprès de partenaires qui à l’époque nous ont « snobés ».

Nous avons aussi pris le parti de proposer des produits à des prix démocratiques et nous savons que cela fait partie intégrante des valeurs de la marque. Nous n’avons jamais voulu faire de cette marque une marque élitiste ou réservée aux « happy few ».

Nous avons aussi une grande clarté sur ce point et n’avons jamais essayé de faire croire que nos produits étaient fabriqués plus ou moins en France.

Yummy800+Loopy400_3©gaspajoe Daily450 2©gaspajoe ⋆ Vrac'Ethik

 

L’entreprise se compose de personnalités très tournées vers le monde et l’international. Nous partageons des valeurs humanistes qui ne doivent pas s’opposer au fait de produire loin. Il est tout à fait possible de produire loin et bien, c’est que nous faisons.

Il est aussi erroné de croire que produire en Asie c’est la facilité. Peut-être que certaines nouvelles marques qui pratiquent le dropshipping sont en effet dans la facilité et achètent des lots mais nous ne pratiquons pas du tout cela. Tous nos motifs sont designés en interne, tous nos produits sont dessinés par nous et sortent de nos moules de production.

Aussi il est important de ne pas faire croire que produire en Asie c’est choisir la facilité. C’est au contraire bien plus complexe et plus risqué. Cela demande une vraie expertise et une grande expérience. Il suffit de penser à la logistique, à la relation avec des partenaires de culture et de langue différente, au risque de change dans une économie où le dollar a pu fluctuer très fortement, etc… pour se dire que cela n’est pas de tout repos !

 

6/ Qu’est-ce qui vous fait rêver pour l’avenir de Gaspajoe ?

Un monde sans plastique 🙂

 

7/ Quel est votre geste zéro déchet ou écolo du quotidien ?

Acheter en vrac, cuisiner maison, utiliser des cosmétiques solides, filtrer l’eau et la transporter dans une gourde !

 

Nous remercions une nouvelle fois Valérie d’avoir pris le temps de répondre à nos questions 😊

N’hésitez pas à réagir et à nous faire part de vos questions ou commentaires !

Ici le manifeste de Gaspajoe