My Boo Company, deux amoureux de la nature !

Cette semaine, nous sommes ravis de vous présenter la société My Boo Company qui symbolise, pour nous, la philosophie du zéro déchet : des matériaux durables, une offre en bambou avec des têtes interchangeables (unique sur le marché français) et un engagement fort pour la planète !

C’est Camille, co-fondatrice de My Boo Company, qui a accepté de répondre à nos questions.

 

1/ En quelques mots qui se cache derrière My Boo Company ?

 

Benoît et moi-même, deux amoureux des océans et… dans la vie réelle ! My Boo Company, c’est donc une entreprise familiale que nous avons créée il y a un peu plus de 5 ans avec toutes nos convictions et notre optimisme en mettant en synergie nos compétences complémentaires. Créatifs, nous fourmillons d’idées et sommes sans cesse à la recherche du « moins, c’est souvent mieux » !

En quelques mots, nous aimons — et au risque que cela paraisse cliché ! — la Nature et nous y promener (nous sommes un peu sauvages nous-mêmes ;)), lire (plus que de raison), passer une nuit dehors à regarder les étoiles et à admirer la Lune, faire de la photographie (nous sommes amateurs à nos heures perdues !)

Curieuse de nature, docteur en écologie et archéosciences, je possède des expériences professionnelles en recherche fondamentale, en conservation du patrimoine, en archéologie, dans l’édition et en enseignement.

Globe-trotteur né, diplômé en commerce international, Benoît a (presque) parcouru la Terre entière et a travaillé dans les secteurs de l’environnement, de la formation professionnelle et du Web.

Pendant près de 4 ans, nous avons tout fait tous les deux, du site internet aux réseaux sociaux, du commercial aux expéditions des commandes ! Nous avons récemment embarqué dans l’aventure Maëlle, en alternance communication et marketing, et Émilie à la couture et en soutien à la préparation des commandes.

 

2/ Comment avez-vous trouvé le nom de votre société ?

 

On cherchait quelque chose avec un double « o » pour pouvoir intégrer le sigle de l’infini et faire des jeux de mots… « Boo » s’est rapidement imposé, représentant « bambou » (bamboo en anglais), mais il nous fallait l’habiller un peu ! On a cherché en français, mais rien de joli ni de percutant n’en sortait… Et puis le soir-même, Benoît me demande : « et My Boo Company, t’en penses quoi ? » Et voilà, on avait trouvé notre nom en une journée à peine !

 

3/ Vous êtes une entreprise avec des valeurs et des convictions affichées et revendiquées. Pouvez-vous nous en dire plus ?

 

Nous avons (presque) toujours vécu au bord de la mer, en tout cas jamais trop éloignés d’elle… Quelques jours sans la voir, et elle nous manque ! Aussi loin que nos souvenirs remontent, nous avons été sensibles à la pollution de nos plages. Étant des promeneurs assidus et des « usagers » de la mer (un peu de bateau, de surf, de bodyboard…), on ne compte plus les déchets échoués croisés (et ramassés !), et nous avons connu les dégazages sauvages et une marée noire (celle de l’Erika en 1999). Nous avons aussi grandi dans des familles qui nous ont inculquées le respect de la Nature au sens large.

 

C’est ce cadre qui est le berceau de nos convictions entrepreneuriales ! Pour nous, il était impossible d’entreprendre sans envisager le respect de notre Planète et de ses habitants — dont vous faites partie ! Déjà engagés personnellement dans une démarche de réduction de nos déchets dès 2015, nous voulions agir professionnellement à plusieurs niveaux :

  • proposer une alternative moins impactante et plus saine que les brosses à dents en plastique (nous n’arrivions pas à trouver de brosses à dents en bois en France à l’époque !),
  • participer à la réduction des pollutions en s’inscrivant dans un mouvement de création d’un nouveau type d’entreprises, plus vertueuses et avec un mode de fonctionnement différent,
  • s’appuyer sur notre entreprise pour soutenir des associations engagées dans des thématiques qui nous tiennent à cœur : l’environnement, la dépollution, la préservation des forêts et toutes les actions de lutte contre les inégalités subies par les femmes.

 

On ne compte plus le nombre de brosses à dents données pour des missions humanitaires dans des orphelinats ou dans des centres dédiés à la santé des femmes. Nous avons également soutenu de très nombreux événements mettant en valeur le sport au féminin.

Nous répondons présents lorsque nous sommes sollicités pour soutenir des actions de nettoyage et de ramassage des déchets mais aussi des actions de prévention et d’information des associations œuvrant pour le zéro déchet (Zero Waste, Les Mains dans le Sable, etc.).

Nous reversons également une partie de notre chiffre d’affaire à Surfrider et aux Wings of the Ocean, deux associations complémentaires dont le rôle et les actions sont pour nous primordiaux et essentiels.

Nous avons participé et soutenu tellement d’autres associations et projets… mais peu le savent car nous n’avons jamais voulu utiliser nos sincères actions comme arguments commerciaux. Si aujourd’hui nous le partageons un peu plus, c’est que nous vous le devons, en accord avec notre philosophie de travail : transparence, sincérité et proximité.

 

Enfin, nous ne serions pas en accord avec nos valeurs et nos convictions si notre quotidien au sein de My Boo Company et notre mode de fonctionnement n’allaient pas vers la réduction de nos déchets ! Cela coule de source pour nous : énergie verte, télétravail, mode de déplacement doux, meubles de seconde main, surcyclage des cartons (en 5 ans, nous n’avons jamais utilisé de carton neuf pour nos envois aux professionnels), papier et enveloppes recyclés, stylos rechargeables, pas de cartouche d’imprimante…

Nous ne produisons quasiment aucun déchet. En toute transparence, par mois, nos déchets non valorisables remplissent à peine une poubelle de bureau, auxquels s’ajoutent quelques chutes de carton. Nous essayons de tout optimiser et réutiliser au maximum !

 

 

4/ Le produit phare de My Boo Company est une brosse à dents en bambou. Or, certains adeptes du zéro déchet sont réfractaires à utiliser le bambou comme matériau car provenant de Chine, son impact carbone est fortement impacté par le transport. Pouvez-vous nous expliquer ce choix ?

 

Aujourd’hui, il n’existe pas de produit miracle ni parfait — et depuis nos débuts, nous avons toujours eu la sincérité de l’expliquer : non, une brosse à dents en bambou ou en hêtre ne sauvera pas la Planète, mais participe largement au « bien mieux » ! Nous avançons et cherchons sans cesse des solutions pour être au plus proche du « mieux que l’on puisse faire avec ce qui est possible de faire ».

 

Quoi qu’on en dise, et notamment lors de nombreuses campagnes de dénigrement du bambou, cela reste l’un des matériaux les plus écologiquement intéressants :

  • une croissance rapide, avec une révolution de 5 ans au lieu de 100 à 250 ans pour le hêtre ou le chêne : la ressource est rapidement renouvelée et l’impact de son exploitation faible,
  • pas besoin d’intrants ni d’arrosage lorsque l’on exploite un bambou issu de forêts endémiques sauvages gérées de manière responsable,
  • il absorbe 30% de CO2 en plus que la grande majorité des autres végétaux,
  • il est naturellement antibactérien et ne nécessite aucun traitement pour un usage dans la salle de bain,
  • la variété utilisée, le moso, n’est pas consommée par les pandas.

 

Au final, son impact carbone est extrêmement faible, et ce malgré le transport depuis la Chine… pour peu que l’on soit vigilant sur la provenance du bambou ! S’il provient de plantation en monoculture, cela implique des déforestations (ce qui est le cas en Inde et en Afrique), l’utilisation d’intrants et de l’arrosage… Très peu de marque connaissent véritablement leur fabricant et la provenance du bambou utilisé, ce qui n’est pas notre cas !

À notre connaissance, en France, nous sommes les seuls à être allés en Chine visiter notre usine, et nous connaissons personnellement l’équipe qui fabrique vos brosses à dents (nous discutons très régulièrement par WhatsApp !). Nous connaissons également la provenance exacte du bambou utilisé : des forêts naturelles gérées de manière durable et responsable. Enfin, nos brosses à dents sont taillées directement dans le bois et donc 100% naturelles.

Question transport, nous essayons de l’optimiser au maximum : importante commande pour en diminuer la fréquence, utilisation du fret maritime ou des vols réguliers transportant des passagers, faire venir en vrac la majorité de nos produits pour réduire le volume des colis…

 

Le bambou représente donc aujourd’hui un excellent compromis à l’impact réduit et parfaitement adapté à son usage dans la salle de bain. De plus, nous travaillons en étroite collaboration avec notre fabricant pour innover : poils transparents, tête rechargeable — qui est aujourd’hui le modèle à tête rechargeable avec le moins de plastique (<0,1%) et avec le plus d’économie de matière.

Dernier élément : c’est aujourd’hui l’un des matériaux naturels les moins coûteux, permettant d’offrir au plus grand nombre l’accès à des produits proches du zéro déchet et à l’impact limité.

 

 

5/ Pourquoi avoir développé la Tête à Clac, une brosse à dents en hêtre ?

 

La brosse à dents à tête rechargeable en hêtre est en fait notre tout premier projet… Nous y avons travaillé dès le début de l’année 2016 à partir d’une idée ayant germé fin 2015. Les premiers dessins et prototypes sont sortis en juin 2016, sans que cela soit probant… et surtout, nous ne trouvions pas d’artisan capable de la fabriquer. Nous nous sommes alors tournés vers la brosse à dents en bambou qui est à nos yeux l’une des meilleures alternatives au plastique.

Pour autant, nous n’avons pas abandonné notre première idée, et nous avons fait une rencontre décisive fin 2018 : nous avions enfin trouvé un artisan-menuisier qui a su apporter la solution technique qui manquait pour la réussite de ce modèle ! À l’été 2019, nous avions les premières Têtes à Clac que nous avons confiées à une petite vingtaine de testeurs. Après un peu plus de 6 mois de broossages intensifs (nous avons été obligés de repousser sa sortie à cause du premier confinement…), nous avons enfin pu annoncer la sortie de la Tête à Clac !

 

Nous conservons les différentes offres — les classiques en bambou ou en hêtre et les têtes rechargeables en bambou ou en hêtre — afin que chacun puisse s’y retrouver, car chaque modèle a ses avantages. Certains aiment les têtes rechargeables, d’autres pas ; certains préfèrent le hêtre au bambou quand d’autres ont un budget plus serré ou privilégie le made in France ou Europe. Quel que soit le modèle, ils ont tous été pensés et travaillés pour avoir le moins d’impact possible.

 

6/ Vous avez commercialisé quelques belles nouveautés (la Tête à Clac, dentifrice en poudre en collabavec Druydès), y-a-t-il dautres surprises à venir pour cette fin danné?

 

Si tout se passe bien, oui ! 🙂

 

7/ Quest-ce qui vous fait rêver pour lavenir de My Boo Company ?

 

Bonne question ! Je crois que c’est d’avoir assez de temps pour mettre en œuvre les nombreuses idées que nous avons, afin que l’avenir de My Boo Company soit toujours synonyme de créativité et d’innovation !

 

8/ Quel est votre geste zéro déchet ou écolo du quotidien ?

 

Nous en avons plein ! Nous avons entamé notre démarche de réduction des déchets depuis fin 2015, alors il y a aujourd’hui beaucoup de gestes qui sont ancrés dans notre quotidien : acheter en vrac, consommer des fruits et légumes de saison, réduire notre alimentation carnée, consommer l’eau du robinet, utiliser des cosmétiques solides ou rechargeables, nous déplacer à vélo au maximum…

Mais personne n’est parfait, et il y a des choses que nous n’avons pas pu éliminer comme l’essuie-tout… Avec enfant et animaux, il y a une barrière que nous n’arrivons pas à franchir !

Malgré tout, quand on regarde en arrière, nous nous rendons compte du chemin parcouru… Notre fierté, on l’avoue, c’est lorsqu’à l’école ils travaillent sur le tri des déchets, notre fils ne sait pas reconnaître la moitié des emballages ! 😊

 

Merci beaucoup à Camille d’avoir pris le temps de répondre à nos questions 😊 Et d’avoir fais preuve d’autant de transparence et de pédagogie.

Nous avons hâte de découvrir vos prochaines surprises !

 

Envie de délaisser votre brosse à dents en plastique pour une brosse plus écologique de My Boo Company ? Choisissez parmi plusieurs coloris vos brosses à dents à tête interchangeable pour adultes et celles pour les enfants dès 3 ans. Avant 3 ans la main de Papa ou Maman est autorisée 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *