Salle de bain zéro déchet : cinq idées pour se lancer !

Avez-vous remarqué que la salle de bain est l’une des plus pièces de la maison où la densité de déchets est la plus importante ?

Flacons de gel douche, de shampoing, tube de dentifrice, déodorant, cotons… la poubelle de la salle de bains a des difficultés à désemplir ! Et si vous lui faisiez faire un régime ? Le vrai ! Pas celui avec le fameux effet yo-yo 😊

Alors comment réduire les déchets de notre salle de bains ? Et au passage, utiliser des produits sains pour notre peau !

1/ Les cosmétiques solides

Plus sains, plus écologiques, plus économiques et zéro déchet, les cosmétiques solides n’ont que des avantages !

Echanger son gel douche par une savonnette ? Non, ce ne sont pas des savonnettes laissant une impression de crissement sur la peau ! Du vrai savon de Marseille ou d’Alep aux savons saponifiés à froid, à base de lait d’ânesse, vous avez le choix !

salle de bain zéro déchet Shampoing Druydès

Les savons de Clémence & Vivien sont :

  • des savons de qualité
  • fabriqués selon le procédé de saponification à froid
  • en circuit court
  • à prix accessibles

Le format solide existe aussi pour les shampoings, les déodorants, démaquillants, dentifrices et même les parfums !

En fonction de chacun, cela peut prendre plus ou moins de temps. Il faut trouver le produit ou la marque qui nous convient, s’adapter à de nouvelles utilisations. L’un de nos conseils : un changement après l’autre, à votre rythme. Par contre équipez-vous de porte-savon !

A titre d’exemple, nous avons essayé plusieurs marques de shampoings, dentifrices et déodorants. Tous ne sont pas solides, il existe des des produits en baume ou en pâte dont le contenant est recyclable ou réutilisable comme le verre.

Pourtant au bout d’un an, nous n’avons toujours pas trouvé le dentifrice qui convient à toute la famille. Par contre, dans le même temps, nous n’avons pas consommé une bonne trentaine de tubes de dentifrice à la composition peu naturelle ! 🙂

 

2/ Les lingettes démaquillantes lavables

On utilise des gants de toilette pour se laver, on s’essuie avec une serviette et on se démaquille avec des cotons jetables ?! Vous aussi, vous avez l’impression qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond dans cette phrase ?

Les lingettes lavables, c’est le top pour se démaquiller ! Beaucoup plus douces et efficaces que les cotons à démaquiller que nous pouvons acheter en grande distribution. Nous n’imaginons pas un seul instant revenir en arrière !

Vous pouvez les confectionner vous-même ou les acheter auprès de couturières françaises !

lot 6 lingettes carré 1 lot 6 lingettes maxi 2 Ronds à démaquiller et filet Alterosac

Quelques conseils pour que vos lingettes durent plus longtemps :

  • les détacher avec du savon de Marseille avant le passage en machine
  • si les taches sont tenaces, avant le passage à la machine : trempez vos lingettes pendant une nuit dans une bassine d’eau mélangé à 2 cas de percarbonate de soude
  • pour ne pas les perdre ou les abimer, mettez les en machine dans un filet de lavage

 

3/ La brosse à dents en bois

Une brosse à dents classique est fabriquée en plastique et nous en achetons 2,5 par an en moyenne.

Une alternative durable à essayer d’urgence : la brosse à dents en bois de bambou ou de hêtre ! Avec des têtes interchangeables, c’est encore mieux car vous générerez encore moins de déchets en gardant le manche. D’autant plus que les têtes que nous vous proposons sont recyclables.

 

4/ L’oriculi ou le coton-tige lavable

L’oriculi est un cure-oreilles en bambou, lavable qui permet de ne pas créer de bouchon de cérumen contrairement au coton-tige. Pour rappel, le cérumen n’est ni une maladie, ni sale ! Il s’agit d’une substance naturelle sécrétée par notre corps qui a un rôle de protection et d’auto-nettoyage du conduit auditif.

Donc pour se nettoyer les oreilles et éviter les bouchons de cérumen, choisissez un oriculi. Pour les plus réfractaires qui souhaitent trouver une alternative plus durable, il existe :

 

5/ Des protections hygiéniques lavables

Au delà de l’aspect écologique, utiliser des protections hygiéniques lavables permet de savoir ce que nous portons. La plupart du temps, les protections proposées sont confectionnées à partir de tissus certifiés ce qui n’est pas le cas des protections achetées en grande distribution.

Il existe 3 grands types de protections féminines :

  • les serviettes et protège-slip lavables
  • les culottes menstruelles
  • les cups, avec le risque de syndrome du choc toxique, le même risque existant avec les tampons

A vous de choisir ce qui vous convient. De notre côté, nous privilégions les serviettes hygiéniques lavables et suite à plusieurs échanges très positifs, nous avons envie de tester les culottes menstruelles. Nous vous tiendrons au courant dans un prochain article 🙂

 

Pour aller plus loin

Pour les plus avertis ou ceux qui souhaitent aller plus loin, quelques idées supplémentaires pour une salle de bains plus proche du zéro déchet :

  • utiliser des économiseurs d’eau
  • prendre des douches et non des bains et faire attention au temps passé sous l’eau
  • récupérer l’eau de la douche qui coule en attendant qu’elle soit chaude
  • continuer à remplacer des objets jetables par des plus durables : rasoir de sureté, brosses à cheveux par exemple
  • remplacer les mouchoirs jetables et le papier toilette par des alternatives plus durables
  • nettoyer votre salle de bain avec des produits naturels
  • fabriquer vos produits d’hygiène et cosmétiques